Dans les airs de Nantes

Il y a peu, je suis allé à Nantes pour expérimenter un stage de pilotage d’avion. N’étant pas très doué sur simu, je n’étais pas très rassuré quant à mes qualités de pilote, mais je dois avouer que j’ai tout de suite pris mes repères et que ça s’est très bien passé. D’autant plus que c’est carrément hypnotisant, de pouvoir survoler le monde en étant aux commandes ! Cette époque est quand même extraordinaire. Certains auraient préféré vivre les années 60, mais en ce qui me concerne, c’est loin d’être mon cas : je n’aurais pas du tout aimé vivre une époque différente que celle-ci. Car nous vivons une époque vraiment miraculeuse. L’ordinateur a radicalement réformé notre rapport au monde ; les robots sont en passe de s’imposer ; les casques de réalité virtuelle s’imposent progressivement dans les foyers. C’est tout de même monumental, comme changements ! Alors bon, tout n’est pas parfait, c’est vrai. Je pense par exemple au réchauffement climatique. Les ouragans et tsunamis deviennent monnaie courante, et je présume que nos gosses évolueront dans un monde bien différent du nôtre, climatiquement et géopolitiquement parlant. Là-dessus, nous sommes de parfaits idiots. L’accord de Paris ne change rien, puisqu’il n’oblige aucun pays à respecter ses engagements. Aussi, il y a le risque que fait courir la technologie, qui est quand même bien lourd. Le PDG de SpaceX a fait observer que l’intelligence artificielle pourrait être à l’origine de la prochaine guerre mondiale. Egalement, la mainmise des données par de grandes entreprises est un sérieux danger pour notre avenir. A vrai dire, nous agglomérons peu à peu toutes les conditions ouvrant sur une dictature absolue. Le danger est d’autant plus notoire que l’on a constaté avec l’accession du président américain à quel point les renversements politiques les plus inattendus pouvaient se produire ! Il est évident, donc, que ce n’est pas le paradis sur Terre. Mais tout de même, découvrir les joies de la VR, c’est assez stupéfiant ! C’est, je crois, la période la plus étonnante que nous ayions jamais traversé ! Au passage, si vous n’avez jamais pris les commandes d’un avion, vous devriez vous laisser tenter : cela fait partie des charmes de cette époque. D’ailleurs, je vous mets en lien le site où j’ai trouvé mon stage de pilotage d’avion, si vous vivez à Nantes. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste réputé de vol en avion à Nantes.

Advertisements

Des bombes artisanales à Paris

Cinq personnes ont été interpelées dans l’enquête antiterroriste ouverte après la découverte samedi à Paris d’un engin explosif artisanal, a-t-on appris lundi de source proche de l’enquête. Selon une autre source proche de l’enquête, quatre suspects se trouvaient en garde à vue dans la soirée. Le parquet de Paris a ouvert une enquête antiterroriste après la découverte dans la nuit de vendredi à samedi de quatre bonbonnes de gaz et d’un dispositif de mise en feu, a-t-on appris lundi de sources proches de l’enquête. C’est un résident qui a donné l’alerte après avoir découvert, dans la nuit de vendredi à samedi, vers 4h30, deux des quatre bonbonnes dans le hall et à l’extérieur d’un immeuble, selon une source proche de l’enquête. Deux des bonbonnes se trouvaient à l’intérieur du hall et deux autres sur le trottoir. Des hydrocarbures avaient été dispersés autour des bonbonnes et un dispositif de mise à feu, confectionné avec un téléphone portable relié à des fils, a également été retrouvé sur place. Des analyses techniques doivent être réalisées sur cet engin explosif artisanal. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête de flagrance pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle», «tentative de destruction par un moyen dangereux en relation avec une entreprise terroriste» et «tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste». Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la brigade criminelle de la préfecture de police de Paris et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). La menace terroriste reste élevée en France, touchée depuis janvier 2015 par une série d’attentats djihadistes. Le dernier attentat en date s’est déroulé dimanche, lorsqu’un homme, aux cris d’«Allah Akbar», a poignardé deux cousines de 20 ans sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille, dans le sud du pays, avant d’être abattu par une patrouille de militaires. Le groupe État islamique (EI) a revendiqué l’attaque.