Espagne: la stratégie de réseau

Dans un monde où l’immatériel génère le plus de richesse, l’intelligence fait la différence entre les acteurs. Or celle-ci n’est pas donnée mais construite en fonction des objectifs et des stratégies poursuivies par des acteurs, de leur créativité et de leur aptitude à identifier et exploiter des données, des informations et des observations permanentes. Ainsi s’élabore et se nourrit un véritable patrimoine informationel entendu comme le résultat croisé de processus de traitement et d’un état d’esprit qu’il convient de convertir en capacité effective. Le défi central n’est pas tant d’accumuler de l’information mais d’en orienter la genèse et de l’enrichir à partir de la perspective des fins poursuivies par un acteur économique dans le temps et dans l’espace1. La modèle A.C.E. s’articule sur une nouvelle forme de combinaison des principes stratégiques de la liberté d’action et de l’économie des moyens dans le cadre de stratégies réseaux. Si la construction du patrimoine informationel en temps que processus dépend fortement d’un état d’esprit particulier fait d’ouverture, de curiosité, de volonté et de courage, comment intégrer cette notion au sein d’une démarche intégrée d’intelligence économique ? L’observation d’un réseau régional de P.M.E. dans le secteur du B.T.P.2 a permis de développer les éléments d’une méthodologie pour une stratégie réseau3 : le modèle A.C.E.4. Pour le comprendre, il est utile de rappeler brièvement l’étude de cas situé à son origine. Sous le nom de code du réseau impliqué, Thésée, douze entreprises actives sur le même secteur économique, le B.T.P., mais chacune ayant des compétences spécifiques et complémentaires, décidèrent de mutualiser leurs efforts en vue de traiter du signal faible annonciateur, ou non, d’opportunités de marchés. En réduisant le temps nécessaire dévolu au processus bruit – signal – donnée – information – capacité – opérationalité, les entreprises de ce réseau sont à même d’anticiper en se procurant un plus de liberté d’action fondée sur l’excellence de l’application de l’économie des moyens5. Cette étude de cas a débouché sur une tentative de modélisation de la logique sous-jacente à ce processus de traitement de signaux faibles. Les trois temps du modèle A.C.E. correspondent à la création d’une Aire de connivence sur la base de la définition et du partage d’un intérêt commun, au développement de Cercles vertueux d’échanges d’information sur la base de relations de confiance et à l’Expansion des réseaux de vigilance et à leur montée en puissance par un effet de synergie et d’expansion réticulaire. Source: séminaire Espagne.

Advertisements