Barons Noirs ou le PS à la télé

Kad Merad en personnalité politique? Un choix audacieux pour Canal+ mais qui porte ses fruits tant la série Baron noir a été saluée, autant par les critiques que par les têtes d’affiche du Parti socialiste. À l’occasion des derniers épisodes de la première saison, diffusés ce lundi soir sur la chaîne cryptée, Eric Benzekri est revenu sur la perception de cette fiction: oui, la série s’inspire des dessous du Parti socialiste et oui les dirigeants du PS l’ont vu et ont globalement adoré, comme l’a d’ailleurs repéré le Lab politique d’Europe 1. Si beaucoup ont reconnu Julien Dray dans le personnage de Philippe Rickwaert, le coscénariste, lui-même ancien militant du PS notamment aux côtés de Dray, dément… partiellement. «Non, ce n’est pas Julien Dray. Je ne me serais pas permis. Je ne vois pas pourquoi on ferait une fiction sur un homme politique sans l’assumer. Ce n’est pas Julien Dray, par contre le point commun avec Julien Dray, c’est que c’est un homme qui est arrivé à la politique autrement que par les grandes écoles. Et donc Rickwaert est un condensé d’une génération politique au parti socialiste: Jean-Luc Mélenchon, Julien Dray, Manuel Valls, Jean-Christophe Cambadélis viennent de ce qu’on appelle en politique, l’école de la rue. C’est-à-dire ceux qui sont issus d’une école militante» a précisé le coscénariste au micro d‘Europe 1. Enfin, eu egard le succès de cette première saison, y en aura-t-il une suite? Oui! Et l’équipe planche déjà sur l’écriture de la deuxième saison qui pourrait traiter des présidentielles en filigrane. D’ailleurs, le tournage de la saison 2 aura lieu pendant les prochaines élections…

Advertisements